© 2017 by sonia VERIN

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon
Solitude - Sonia VERIN
00:00 / 00:00

        SOLITUDE

 

Dès l'aube où le vent glacial assassine

Malgré ce soleil maussade et tranquille

Qui se lève et que papillons de nuit déguerpillent

    

Même dans ce bruit qui fait mauvaise mine

Parcequ'il sait engloutir froidement toute une ville

Alors qu'ici il blesse comme une aiguille

 

     SOLITUDE TU ENVAHIS

     Avec il ou elle Là bas parti

     Et elle ou il assis ici

 

     Avec ou même loin du monde

     A toute heure,minute ou seconde

     Errant comme une âme vagabonde

     En toi l'appel de l'Autre gronde

 

Et si la mer reste éloignée du rivage

De là bas les vagues chantent encore si fort

Jusqu'à faire pleurer les rochers à tord

    

Des pas uniques marqués avec rage

Sur un sable humide de tant d'efforts

Sans même la moindre présense d'un corps

 

       SOLITUDE TU ENVAHIS

       Avec il ou elle là bas parti

       Et elle ou il assis ici

 

    Dans l'épreuve, les pleurs ou la joie

    Dans le dégoût, l'espoir ou la foi

    Comme tout Homme qui porte sa croix

    Résigné pour finir on y croit

 

 

Et toi l'Eternel assis là haut

Toi si fier si fort et si beau

Dis moi qu'elle a forcément un prix

 

Et même si par éclats,chaque murmure se brise

Et n'entendre que ce silence qui s'éternise

Il ne reste que les rêves pour mettre de la vie

 

      Face à toi Solitude